Quindim

foto1

Avec peu d’ingrédients, ce dessert est une variante d’une recette portugaise connue comme brisa-do-lis. L’amande présente dans le dessert original a été remplacée par de la noix de coco râpée. Le nom est d’origine africaine et signifie ‘chouchou’.

Quindim est le visage de Bahia. Vous ne pouvez pas le manquer sur les plateaux des baianas, ni sur la carte des restaurants. Dans tout le Brésil il y aura toujours un quindim qui vous attend, mais c’est à Bahia qu’il a été immortalisé par l’écrivain Jorge Amado, dans ses livres « Dona Flor e seus dois maridos », « Tenda dos milagres » et « Farda, fardão, camisola de dormir. »

foto2

BR101_mini

Quindim – la recette

Ingrédients
  • 12 jaunes d’œufs
  • 450g de sucre de canne
  • 1 c. à soupe de beurre ramolli
  • 125g de noix de coco râpée
  • 1 citron vert
Préparation

Versez le sucre dans une casserole avec un peu d’eau et quelques gouttes de citron, puis faites chauffer pour obtenir un sirop épais.

Passez les jaunes d’œufs à travers d’un tamis en plastique.

Laissez refroidir le sirop et ajoutez les jaunes d’œufs tamisés, la noix de coco râpée et le beurre. Mélangez bien le tout.

Versez dans de petits moules beurrés, puis faites cuire au bain-marie pendant 30 minutes au four à 180°C.

Laissez refroidir avant de démouler délicatement les quindins.

BR101_mini

suggestion

Suggestion d’accompagnement : KRIEK

BR101_mini

Nous disons au revoir à Bahia en promettant de revenir savourer sa cuisine, univers parfumé et délicieux.

BR101_mini

Bobó de Camarão

foto 1
Tout comme la feijoada, le Bobó est l’un des plats nationaux brésilien.
Cette préparation est arrivée au Brésil au XVIIe siècle via les esclaves africains. Au début il était fait avec l’igname, qui a été remplacé plus tard par le manioc, la base de l’alimentation indigène. Au fil du temps, d’autres ingrédients frais tels que crevettes et homards y ont été ajoutés.
Le Bobó serait une variante du plat appelé ipetê,  aliment d’Oshun dans la mythologie africaine.

Préparer ce plat, c’est comme entrer dans l’univers des livres de Jorge Amado et de sentir les arômes du roman « Gabriela, girofle et cannelle ».

fotoBR101_mini

Bobó de Camarão – la recette

Ingrédients
  • 1 kg de manioc
  • 10 tomates concassées, sans peau ni pépins
  • 9 oignons émincés
  • 2 poivrons émincés
  • 2 branches de coriandre émincé
  • 4 c. à soupe d’huile de palme
  • 2 kg de crevettes
  • 140 ml de lait de coco
  • 4 c. à soupe d’huile d’olive
  • 2 c. à soupe de paprika
  • 4 gousses d’ail
  • 2 citrons verts
Préparation

Dans un bol ajoutez 1 gousse d’ail pressée avec le jus d’un citron et la totalité des crevettes décortiquées. Couvrez et mettez au frais.

 

Dans une première casserole versez 2 c. à soupe d’huile d’olive et 2 d’huile de palme.

Ajoutez 5 oignons émincés, 4 tomates, 1 poivron et laissez cuire pendant 10 minutes.

Ajoutez 100 grammes de crevettes (du bol), une branche de coriandre émincé et laissez cuire 5 minutes de plus.

Mixez ce mélange avec le manioc et la moitié du lait de coco, puis versez l’appareil dans une casserole. Laissez mijoter à feu doux pendant 30 minutes en mélangeant régulièrement.

 

Dans une deuxième casserole, faites dorer 3 gousses d’ail dans l’huile d’olive et de palme restant.

Ajoutez 6 tomates, 4 oignons émincés et laissez mijoter quelques minutes.

Incorporez les crevettes (gardées au frais), une branche de coriandre émincé et arrosez avec le jus d’un citron. Salez et poivrez.

Couvrez et laissez à feu doux, jusqu’à ce que les crevettes soient cuites.

 

Versez le contenu de la deuxième casserole dans la première.

Remuez bien et portez à ébullition. Ajoutez un peu de lait de coco.

Servez avec du riz blanc.

BR101_mini

suggestion

Suggestion d’accompagnement : INDIA PALE ALE

BR101_mini

Acarajé

foto 5

Acarajé est un mot composé de la langue africaine Yoruba : « akará » = boule de feu et « jé » = manger; c’est-à-dire, « manger la boule de feu ». Dans la mythologie africaine son origine vient de la relation de Shango avec sa femme Iansan. Une légende africaine raconte que Iansan (ou Iansã), après sa séparation d’avec Ogun et de son union avec Shango (ou Xango), fut envoyée par son deuxième mari sur les terres des Bariba (au Bénin) à la recherche d’une préparation qui, lorsqu’on l’ingérait, donnerait le pouvoir de cracher le feu. Audacieuse, la déesse gouta le liquide et prit le pouvoir.

Notre acarajé a été préparé en cuisine chez la photographe baiana, Alice Ramos. Le rituel a commencé avec l’ouverture d’une bière qui selon elle, doit être bu par tous ceux qui allaient préparer la délicatesse. Nous avons bien aimé cette introduction !

Le brassage de la pâte a été réalisé à 6 mains; nous nous sommes relayés pour que la pâte double de taille… mais notre bonne volonté était telle que la pâte a carrément triplé.

Le premier ingrédient de cette délicatesse, selon les baianas qui la vendent dans les rues de Salvador, est l’Amour et le second ingrédient, selon Alice Ramos, la Générosité. Si vous n’êtes pas généreux, vous n’aurez la patience de battre la pâte et par conséquent, vous n’aurez pas un bon acarajé

Nous avons suivi les conseils à la lettre et notre récompense était d’entendre qu’elle n’avait jamais mangé un acarajé aussi léger que celui que nous avons fait ce jour-là. Alice a encore appelé sa mère au Brésil pour tout lui raconter et pour lui montrer la preuve! Nous étions si heureuses que nous avions déjà pris l’accent baiano !

Encore un petit conseil: quand quelqu’un vous dit qu’un baiano est paresseux, demandez-lui de préparer un acarajé. Il changera rapidement d’idée.

foto 1

Acarajé – la recette

Ingrédients
  • ½ kg de haricots secs  « œil noir »
  • 1 oignon
  • ⅓ huile de palme et ⅔ huile de colza
Préparation de la pâte

Cassez les haricots, en les mettant dans un mixeur. Déposez les haricots dans un récipient et ajoutez de l’eau de façon à les couvrir.

Laissez reposer 1 heure pour que la peau se détache du haricot et qu’elle remonte en surface. Videz le récipient et lavez les haricots.

Répétez cette opération 4 fois.

Ensuite, mixez les haricots pour former une pâte.

Ajoutez l’oignon râpé.

Mettez la pâte dans une bassine et avec une cuillère en bois, remuez la pâte de bas en haut afin d’incorporer l’air. La pâte doublera de volume et deviendra légère.

Cuisson des acarajés

Mettez l’huile de palme et l’huile de colza (dans les proportions indiquées) à chauffer dans une casserole.

Modelez les acarajés à l’aide d’une cuillère en bois.

Faites frire les boules dans le mélange d’huiles.

L’acarajé prêt sera servi avec du vatapa, de la sauce de piment et une salade de tomates.

foto 2

BR101_mini

Vatapa – la recette

Ingrédients
  • 1 baguette de pain en morceaux
  • 2 x 250 ml de lait de coco
  • 250 ml de lait de vache
  • 60 g de cacahouètes sans peau et sans sel
  • 60 g de noix de cajou sans peau et sans sel
  • 60 g de crevettes séchées
  • 3 oignons coupés en dés
  • 3 gousses d’ail
  • coriandre
  • sel
Préparation

Mettez le pain en petits morceaux dans un récipient, ajoutez le lait de coco (250 ml) et de vache (250 ml), puis laissez tremper pendant 5 à 10 minutes.

Mixez le tout et réservez dans une grande casserole.

Mettez dans un autre récipient, les cacahouètes, les noix de cajou, les crevettes séchées, les oignons, le coriandre, les gousses d’ail et 250 ml de lait de coco. Mixez le tout. Si le mélange devient trop épais, ajoutez un bouillon de crevettes ou 250 ml de lait de vache.

Ajoutez ce mélange à l’autre mélange de pain dans la grande casserole et faites cuire à feu doux.

Le vatapa est prêt lorsqu’une bulle d’air remonte au centre du mélange (indiquant le début de l’ébullition).

Pour la salade de tomates
  • 3 tomates vertes
  • 2 oignons coupés en brunoise
  • quelques feuilles de coriandre
  • huile d’olive
  • 1 citron vert
  • sel

BR101_mini

suggestion

Suggestion d’accompagnement : WEISS

BR101_mini

Salvador – Bahia

1 - Bahia_Alice Ramos

Sixième arrêt ! Nous voici arrivés à Salvador de Bahia, également connu sous le nom de « Baia de Todos os Santos » (trad. : Baie de Tous le Saints) en raison de ses 365 églises dans la ville, ou encore tout simplement « Bahia » (la ville se confond avec son état).

2 - Bahia_Alice Ramos

À Bahia, les gens naissent heureux et sont toujours positifs, quels que soient les problèmes auxquels ils doivent faire face. Cette force positive, serait-elle originaire de la mythologie africaine ? Ou de l’église catholique ? Ou encore est-ce simplement une caractéristique génétique des gens de Bahia ? Ce qui est certain par contre, c’est que chaque baiano (= personne originaire de Bahia) est un ambassadeur de sa ville.

Ça n’a pas été chose facile de choisir un guide virtuel car les candidats sont nombreux, chacun talentueux dans des manifestations d’art les plus diverses. Il ne fait aucun doute que ce lieu inspire et respire la culture. Finalement nous avons choisis comme guide virtuel l’écrivain baiano, Jorge Amado, qui dans ses livres décrivait avec grand détail la culture culinaire de l’endroit où ses personnages se trouvaient. Et si vous lui demandiez pourquoi, il vous répondait tout simplement:

« Un personnage doit être vivant, de chair et d’os. S’il ne mange pas, il meurt ».

jorgeamado baixa

BR101_mini

4 - Bahia_Alice RamosBR101_mini

5 - Bahia_Alice RamosPhotos: Alice Ramos ©

BR101_mini

280px-Bahia_in_Brazil.svg br 101 aracaju - salvador

(Plus d’info)

Sorvete de Tapioca e Coco

Sorvete de Tapioca e Coco

Le dessert du menu de Sergipe est enfin prêt. Nous voulions une recette naturelle, exempte d’émulsifiant, mais qui garderait la texture de la crème glacée. Après plusieurs tentatives frustrées utilisant jusqu’à de la purée de manioc comme matière première, nous sommes finalement arrivées à la recette parfaite.

Voici la glace de tapioca qui, accompagnée d’une banane flambée, forme le dessert phare – également connu sous le nom de Moça Virgem ou ‘fille vierge’ – du restaurant Caçarola à Aracaju.

Glace de tapioca avec noix de coco

Ingrédients
  • 600 ml de lait
  • 395 g de lait concentré
  • 100 g de farine de tapioca (granulée)
  • 300 ml de crème fraiche
  • 80 ml ​​de lait de noix de coco
  • 50 g de sucre
  • 120 g de noix de coco

Preparação sorvete

Préparation

Portez le lait à ébullition, ajoutez la farine de tapioca, puis éteignez le feu.

Remuez pendant environ 5 minutes sans arrêter pour que cela ne colle pas.

Lorsque l’appareil devient homogène, ajoutez le reste des ingrédients.

Battez le mélange avec le batteur électrique pendant 10 minutes.

Placez au congélateur pendant une période de 3 à 4 heures et battez de nouveau pendant encore 10 minutes.

Répétez le processus deux fois de plus, mettez au congélateur et attendez deux heures avant de servir.

Source: Lima Gourmet et Restaurante Salitre

BR101_mini

suggestion

Suggestion d’accompagnement : WITBIER

BR101_mini

Carne de Sol com puré de mandioca

carne de sol com pure de aipim, arroz vermelho e broto de agrião2Viande de bœuf séchée avec purée de manioc et riz rouge

Initialement le plat principal de notre menu de Sergipe serait composé uniquement de bœuf braisé avec de la purée de manioc, mais nous avons décidé d’y ajouter le riz rouge de Paraíba et de tout réunir dans un seul plat, une formule bien connue au Brésil comme « PF » ou prato feito, ce que l’on pourrait traduire comme ‘plat composé’ ou ‘plat préparé’.

Selon Sandro Dias, professeur d’histoire de la gastronomie au SENAC – Águas de São Pedro, l’idée du PF est née au XIXe siècle, lors de l’industrialisation du pays.

La recette

Ingrédients (6 personnes)

Pour la purée :

  • 500 g de manioc, cuit et écrasé à la fourchette
  • 100 ml de crème fraîche
  • Sel et poivre

carne de sol com pure de mandioca passo a passo

Préparation

Coupez la viande en cubes pas trop petits et laissez tremper dans de l’eau.

Si la viande est trop salée, laissez-la tremper pendant toute la nuit et n’utilisez la viande que le lendemain matin (veillez quand même à changer l’eau plusieurs fois). Si la viande n’est pas trop salée, rincez-la sous l’eau courante pour enlever une partie du sel et laissez-la tremper dans de l’eau pendant au moins 1 heure.

Mettez un peu d’huile dans une poêle et faites frire les rondelles d’oignon. Lorsque l’oignon est doré, saupoudrez-le d’un peu de sel. Retirez du feu et gardez de côté.

Dans la poêle (utilisée pour frire l’oignon), mettez quelques cubes de viande, bien égouttés et faites frire jusqu’à dorer. Le secret est de ne pas trop faire frire la viande, sinon elle endurcie. Faites frire le reste de la viande et gardez de côté.

Pour la purée: épluchez le manioc et enlevez la fibre centrale. Coupez en morceau et faites cuire. Écrasez avec une fourchette, ajoutez la crème et mélangez. Arrosez avec le beurre ghee (facultatif).

Servez bien chaud.

Vous trouverez la recette du riz rouge ici.

Ajoutez quelques feuilles de cresson pour décorer le plat.

BR101_mini

suggestion

Suggestion d’accompagnement : PALE ALE

BR101_mini

Espetinho de Camarão

espetinho camarão com farofa

Quel que soit la plage où vous vous trouvez, demandez la brochette de crevettes! Simple et délicieuse comme un bain de mer !

Ingrédients

(pour 5 portions)

  • 3 gousses ail
  • le jus d’un citron pressé
  • sel et poivre noir au goût
  • 1 cuillère à café de paprika
  • 1 cuillère à café de gingembre frais râpé
  • 3 cuillères à soupe d’huile
  • 1 kg de crevettes moyennes, sans tête, décortiquées et nettoyées
marinada de camarões para espetinho3 espetinhos de camarão crus espetinho camarão frigideira
Préparation

Dans un bol, mélangez ail, jus de citron, sel, poivre, paprika, gingembre et huile.

Ajoutez les crevettes et remuez.

Laissez reposer pendant 15 minutes au réfrigérateur.

Empalez les crevettes sur des brochettes et mettez-lez sur le grill du barbecue pendant 10 minutes, en les retournant à mi-temps. Ou si vous le souhaitez, faites cuire sur une plaque chauffante pendant 5 minutes.

Servez ensuite.

BR101_mini

suggestion

Suggestion d’accompagnement : BOHEMIA PILSEN

BR101_mini

espetinho camarão 2

Astuce pour ne pas brûler les brochettes en bois : laissez-les tremper dans l’eau pendant 30 minutes avant l’utilisation.

BR101_mini

Aracaju – Sergipe

hqdefault

Pour l’État de Sergipe, nous avons choisis comme guide virtuel l’artiste José Roberto Freitas, alias « Beto Pezão », surnom qui vient du fait que ses sculptures ont de grands pieds allongés.

Selon l’artiste, cette caractéristique –qui est devenu une marque déposée– est survenue par hasard, pour donner plus de soutien aux sculptures. C’est aussi simple que ça!

dsc00432mm5sh helder junior_link

Beto vit à Aracaju, où il tient son atelier depuis plus de 30 ans, dans le quartier de Cidade Nova (152, rue Carlos Menezes).

Vous trouverez ci-dessous un hommage à cet artiste sous forme de dessin animé, donnant vie à ses sculptures…


BR101_mini

Sergipe

280px-Sergipe_in_Brazil.svg br 101 maceio - aracaju

Cinquième arrêt: Sergipe

Capitale et la plus grande ville: Aracaju

Région: Nord-Est

Population: 2 228 489 hab. (2013)

(+)

BR101_mini

Canyon do Xingó - o quinto maior do mundo 2Sergipe – Canyon de Xingó, le cinquième plus grand du monde

BR101_mini

Palacio do GovernoAracaju, SE – Palais du gouvernement

BR101_mini

Ponte do Imperador com Rio Sergipe ao fundoAracaju, SE – Pont de l’Empereur

BR101_mini

Regata da Independencia na Barra dos CoqueirosRégate de l’Indépendance – Barra dos Coqueiros, SE

BR101_mini

vista aerea AracajuAracaju, SE – Vue aérienne

BR101_mini